Dans la presse, écrire au présent

Dans la presse, écrire au présent

Décrire, expliciter, interpeller l'époque contemporaine - et ainsi faire événement par l'écriture : c'est pour Zola un horizon essentiel, d'où son hyperactivité médiatique.

Attaché toute sa vie à inscrire l'écriture dans l'actualité, au service d'une idéologie du présent, Zola manie avec virtuosité une plume polémiste, menant bataille sur tous les fronts - littéraire, politique, éthique. Suivons l'écrivain dans quelques-uns de ses combats, en le saisissant selon trois instantanés successifs - à environ 20 ans, 40 ans, puis 60 ans.

L'ensemble de l'oeuvre romanesque de Zola, les écrits de doctrine littéraire, les lettres ouvertes qui en font, à la fin de sa vie, un écrivain engagé, tout cela doit être conçu comme des écrits journalistiques. Né en 1840, l'écrivain entre en littérature par la publicité, chez Hachette, qui lui donne son premier revenu régulier. Il en garde la conscience vive du fonctionnement du marché du livre, et de la fabrication nécessaire des événements littéraires. À 26 ans, il publie son premier recueil critique, qui réunit des articles parus dans des titres de la presse quotidienne. Sous un titre coup de poing, M ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes