Dans la gueule du loup

Dans la gueule du loup

Alain Galan

Une « chirurgie majeure, large » avec « mandibulectomie sub-totale antérieure et latérale » : l’expression est barbare, et la réalité qu’elle désigne aussi. En 1976, on découvre au narrateur une tumeur du maxillaire qui ronge sa mandibule. Trois opérations s’ensuivent sur dix ans, avec leurs conséquences - notamment l’impossibilité de rien mâcher pendant des semaines. En 2004, la tumeur se réveille et menace d’évoluer jusqu’au crâne. Seule issue : une opération de grande ampleur dix heures, qualifiée de « délabrante » on appréciera la franchise du vocabulaire médical et suivie d’une reconstruction du menton à partir de dix-huit centimètres d’os prélevés sur le péroné, le tout assorti d’un système de broches. Louvière le terme désigne la tanière du loup ou un manteau de peaux de bêtes raconte non pas l’opération mais les mois de convalescence qui suivent. Méconnaissable « le masque de mon ancien visage n’est plus qu’une peau tuméfiée et meurtrie », le narrateur ne peut ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF