Dans la gueule du clown

Dans la gueule du clown

Avec Ça, Stephen King fait d'un clown le plus horrible des croquemitaines, qui a récemment fait des émules.

Dans les années 1970, aux États-Unis, John Wayne Gacy, déguisé en clown, a violé et tué trente-trois personnes. Le 10 octobre dernier, à Périgueux, un adolescent déguisé en clown parcourt la ville un couteau à la main, les journaux titrent sur un clown tueur et cela suffit à engendrer une mini-psychose et à susciter canulars comme vocations : un jeune adulte sème la terreur à Douvrin, des adolescents jouent à faire peur dans la Somme, des patrouilles de citoyens s'arment et partent à la chasse au clown, cinq hommes seront interpellés à Mulhouse. La coulrophobie - peur du clown - n'attend qu'un prétexte pour se manifester, le masque grimaçant fait autant rire qu'il fait peur, et Stephen King l'a parfaitement compris.

Toc ! Un petit garçon court le long d'une rue inondée à la poursuite de son bateau en papier imperméabilisé par son grand frère. Les caniveaux débordent à la suite de quatre jours de pluies diluviennes. Le très jeune garçon court, avec son ciré jaune et ses bottes ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes