Daniel Rondeau

Daniel Rondeau

Daniel Rondeau aime les écrivains, ses frères. Les meilleurs si possible. Ses critiques, rassemblées dans ce Journal de lectures, sont des exercices d'admiration, servis par une culture chaleureuse, flâneuse, exhaussée par l'élégance du style. Le coup de griffe est rare, ce qui le rend d'autant plus redoutable quand il survient. Nostalgique inconsolé de la vieille Europe, de sa foi déçue en la beauté, fasciné par la richesse inépuisable de sa littérature, Rondeau saisit en quelques phrases l'essence d'un livre, établit les connexions nécessaires, s'offre des festins nocturnes avec des maîtres, petits ou grands, fait partager ses bonheurs, ses fascinations, ses agacements lucides. Comme un ami qui vous montre ses chemins secrets.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon