Daniel Mendelsohn, House of Cards : peut-on survivre à la victoire ?

Daniel Mendelsohn, House of Cards : peut-on survivre à la victoire ?

''Dans les dernières secondes de Wolf Hall - l'adaptation en six épisodes, par la BBC, des best-sellers de Hilary Mantel sur les intrigues de pouvoir à la cour de Henry VIII -, la caméra s'attarde sur le visage terrorisé d'un homme qui vient pourtant de parvenir à un triomphe politique complet. Cet homme, c'est Thomas Cromwell, ministre en chef de Henry, un fils de forgeron dont l'improbable ascension vers le pouvoir vient d'être parachevée par sa dernière machination pour le compte de la monarchie : l'exécution d'Anne Boleyn, deuxième reine de Henry, sur les fausses charges d'adultère et de trahison (son vrai crime, comme chacun sait, était son incapacité à donner un héritier mâle à la monarchie). Peu importe que Cromwell ait d'abord manigancé le mariage avec Anne. En parfait subalterne, il sait plier son éthique aux caprices du maître.

Après l'exécution d'Anne, Cromwell semble flotter (la scène est tournée dans un ralenti onirique) le long d'une ma ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine