Daney, entre le regard et la main

Daney, entre le regard et la main

Avec ce dernier volume, tous les textes du critique de cinéma Serge Daney, disparu en 1992, sont désormais rassemblés. Ceux-ci sont les plus tardifs, écrits alors qu'il se sait condamné. Le ton est parfois sépulcral, l'écriture toujours souveraine : les deux plus beaux articles ont trait à la littérature.

La parution du quatrième volume de La Maison cinéma et le monde conclut la reprise en livres, par les éditions P.O.L et sous la direction de Patrice Rollet, des textes de Serge Daney jusqu'alors indisponibles sous cette forme. Le journaliste et essayiste avait de son vivant constitué plusieurs recueils, à commencer par La Rampe, cet éternel compagnon du cinéphile. D'autres livres ont paru après sa mort : L'exercice a été profitable, Monsieur (1993) rassemble des notes laissées sur son ordinateur ; L'Amateur de tennis (1994) réunit des articles portant sur un sport qu'il aimait et dont la métaphore lui servit souvent pour le cinéma ; Itinéraire d'un ciné-fils (1999) enrichit d'archives, notamment familiales, le texte d'un long entretien accordé pour la télévision à Régis Debray. Il restait plusieurs centaines d'articles parus dans les Cahiers et Libération, ainsi que dans des catalogues, des programmes ou des revues confi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article