''Démontrer l'existence du vide ne l'exorcise pas''

''Démontrer l'existence du vide ne l'exorcise pas''

Lorsque je découvris à New York l'école de danse Martha Graham, j'entendis prononcer : « Dansez ce passage comme si vous deviez disparaître dans la seconde à venir. » Danser dos au mur, adossé à la mort, et je songeai : « Voilà qui sent son Pascal. » Sans parvenir à me remémorer avec précision quel écho s'éveillait en moi : chaque instant nous rapproche de notre mort ? Faire comme si on n'avait plus que huit jours à vivre ?

Pascal, l'homme adossé à la mort ? Avec fièvre, passion. Ce qui me le rend intensément vivant. Il se débat furieusement avec le corps, avec le drame et le mystère de l'incarnation. Moins contempteur du corps, me semble-t-il, que crucifié sur lui. Dans ce registre, il n'y va pas de main morte : maux de tête d'une rare violence, coliques spectaculaires, convulsions allant jusqu'à la catalepsie - tel un jeune enfant « convulsionnaire » ? Il fut cet enfant « tombant en chartre », comme on disait à l'époque, dans le coma. S'absentant, se « néantisant ». La mala ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes