Démences à la russe

Démences à la russe

C'est devenu suffisamment rare pour être noté : avant de découvrir le texte, il faudra glisser un coupe-papier entre les pages afin de les séparer les unes des autres. Dans ce geste, on reconnaît la marque des éditions José Corti, maison fondée en 1925 qui se distingua par la publication, sous l'Occupation, de textes clandestins et, plus tard, d'ouvrages rares, dont ceux du fidèle Julien Gracq. Aujourd'hui, une faible part du catalogue requiert encore l'emploi d'une lame notamment depuis le lancement, en 2004, de la collection de poche « Les Massicotés ». Bienheureux les fous résiste et s'offre selon le vieil usage. Ce lent dévoilement lui sied, comme si l'ouvrir c'était partager un secret, voire un interdit. Un secret, parce que les trois récits qu'il rassemble sont méconnus, autant que leurs auteurs : Nicolas Polévoï 1796-1846, Constantin Aksakov 1817-1860 et Vladimir Odoïevski 1803-1869. Un interdit, car le motif qui traverse le recueil est celui, fascinant, da ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes