Démarche d'un poète

Démarche d'un poète

Sur Picasso

Le cubisme a été le classicisme s'opposant au romantisme des Fauves En 1953, Picasso, dans Guerre et paix, a marié le lyrisme et le calme, Le Bain turc d'Ingres et L'Entrée des croisés à Constantinople de Delacroix.

Qu'a-t-il fait ce Picasso pour déranger les jeunes peintres ? Il s'est imposé comme un dogme que le bien fait dénoncerait une recherche d'esthétique, une inélégance de l'esprit. Ainsi ouvre-t-il une fausse porte aux paresseux qui ne le gênent pas et la ferme-t-il à ses contradicteurs qu'on prendra pour esthètes et retardataires. Car il referme toutes les portes qu'il ouvre. Le suivre c'est se cogner. Peindre sur la porte c'est être accusé de platitude.

Une figure mal faite de Picasso résulte d'innombrables figures bien faites qu'il efface, corrige, recouvre et qui ne lui servent que de base. À l'encontre de toutes les écoles il semble achever son travail par une ébauche. Son entrepris ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine