Déjeuners sur l'herbe

Déjeuners sur l'herbe

Depuis Mon premier jour de bonheur, en 1996, les titres de Lionel Duroy n'ont guère évoqué l'idée de félicité (Un jour, je te tuerai, Le Chagrin, Colères, Vertiges). Et voici Nous étions nés pour être heureux, dont l'optimisme réjouit mais semble plombé par ce passé composé qui laisse entendre que le bonheur promis ne sera peut-être pas au rendez-vous. Depuis près de trente ans, Lionel Duroy écrit toutes sortes de livres dont beaucoup, sous couvert de s'afficher comme des romans, sont des récits scrupuleusement autobiographiques : l'histoire d'une fratrie de dix enfants, secouée par des parents à la peine, une mère aristocrate déchue en route vers une sombre folie et un père fantasque, hâbleur et sympathique, qui fonce tête baissée dans le mur de l'endettement aveugle et du mensonge exponentiel. Certes, ces romans sont souvent écrits à la troisième personne, les noms des personnages ont été changés (ces pseudos que l'on retrouve de livre en livre s'impose ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : À lire : « Lanny », Max Porter, traduit de l'anglais par Charles Recoursé, éd. du Seuil

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF