Cygnes noirs et autres concours de beauté

Cygnes noirs et autres concours de beauté

Nassim Nicholas Taleb et John Maynard Keynes

La pandémie actuelle n'est pas aussi exceptionnelle qu'elle en a l'air. Le coronavirus ne fait que révéler l'incertitude radicale inhérente à notre système économique, avec laquelle nous devons réapprendre à vivre.

Le coronavirus disparaîtra-t-il de lui-même cet été avec le retour des beaux jours, ainsi que le prédisent certains ? Ou bien, après avoir été un temps moins actif, reviendra-t-il à l'automne en une « seconde vague » encore plus meurtrière que la première, comme ce fut le cas de la grippe espagnole en octobre-novembre 1918 ? Et, dans ces conditions, qu'en ira-t-il de l'économie ? Nous connaissons aujourd'hui une récession mondiale, quoique bien plus accusée dans nos pays « développés » qu'en Chine ou en Extrême-Orient. Les conséquences en sont déjà difficiles à prévoir, étant donné l'imbrication de nos économies. Mais, en cas d'une seconde ou même d'une troisième vague, elle pourrait dégénérer, comme dans les années 1930, en une dépression. Or, la différence entre ces deux termes n'est pas que de degré. C'est un écart de nature : les récessions posent des problèmes de « relance » ; les dépressions engagent, elles, des mécanismes autoentretenus de déflation dont nul ne sait jusqu'où ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes