Victor Hugo vient de mourir

Victor Hugo vient de mourir

Qu'y a-t-il de plus vivant qu'un illustre mort ? Les derniers jours de Victor Hugo ne sont pas ceux d'un agonisant lambda.

Les catholiques essaient de l'embecquer avec une dernière hostie, les parlementaires défilent pour parader, le préfet appréhende les mouvements de la foule qui, elle, se chagrine pendant que les anarchistes s'agitent. Puis le grand écrivain national passe de moribond à trépassé et tout se met à vriller sous la plume de Judith Perrignon : en romançant le Paris post-Hugo, son récit se conduit comme un accélérateur de particules. Et, dans chaque phrase, c'est le pouls de l'histoire qu'on entend battre.

VICTOR HUGO VIENT DE MOURIR, Judith Perrignon, éd. Pocket, 168 p., 5,95 E.

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes