La zombie des nazis

La zombie des nazis

De dénis en hurlements, ce roman, inspiré d'une histoire vraie, donne voix à une femme surnommée la « Cannibale juive » : sous le nazisme, elle dénonce ses semblables pour les punir de leur « passivité ».

Quand on est née à Berlin en 1921, vivre peut devenir un crime. Au moment de quitter une existence exposée à tous les réquisitoires, Vera Kaplan décide de briser le « catafalque de (s)a mémoire meurtrie » : « (s')épancher pour partir intacte ». Dans ce martèlement d'une innocence coupable aux yeux de tous se tient le paradoxe tragique d'un ultime plaidoyer, qui nous emmène « au-delà de toute pensée humaine » : un texte des confins.

Cette destinée de vertige, inspirée d'une histoire vraie, est exhumée peu à peu : le lecteur suit le parcours du petit-fils de Vera Kaplan, qui, après la mort de sa mère, en 1998, trouve deux carnets envoyés par un notaire. Ainsi lit-on le commentaire des faits (une lettre de Vera à sa fille) avant les faits eux-mêmes (repris dans un journal de guerre, écrit par Vera en 1945). Arrêtés par la Gestapo, la jeune fille et ses parents sont confinés dans un hôpital où l'on soigne les Juifs - on ne déporte que les bien-portants... Comment en arrivera-t-el ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon