Des lumières dans la nuit nazie

Des lumières dans la nuit nazie

L'universitaire américain continue de formuler des hypothèses très neuves sur l'histoire du nazisme. Dans son dernier livre, il cherche notamment à comprendre pourquoi, d'un pays occupé à l'autre, les populations locales ont si diversement réagi face à la traque des Juifs. Selon Timothy Snyder, la bête peut aujourd'hui ressurgir.

Avec Terres de sang (2010), Timothy Snyder proposait une analyse innovante de l'histoire contemporaine des pays de l'Est, sommés de se positionner face aux expansionnismes allemand et russe. Critiqué pour n'avoir pas accordé une place suffisamment spécifique à l'extermination des Juifs, il développe dans Terre noire une nouvelle lecture de l'Holocauste, qui ne fera sans doute pas l'unanimité mais propose d'explorer de nouvelles voies sur l'un des sujets les plus brûlants de l'historiographie contemporaine.

Timothy Snyder lit onze langues, ce qui lui confère un avantage décisif dans la maîtrise de l'historiographie internationale, parfois peu accessible aux chercheurs occidentaux. Très créatif, il est plus occupé à donner sens à cette matière abondante qu'à découvrir de nouvelles sources.

De l'Estonie au Danemark

De quelles peurs Hitler est-il le nom ? Pour Timothy Snyder, qui rappelle la situation dramatique ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon