Dans les arcanes des yakuzas

Dans les arcanes des yakuzas

« Si les affaires que vous suivez deviennent personnelles, elles finissent par vous broyer. » Il s'en est fallu de peu que Jake Adelstein ne connaisse une telle fin, après son exploration des coulisses du plus grand groupe de crime organisé au monde, celui des yakuzas, la mafia japonaise. Cet exploit journalistique, qui a valu à l'auteur, 46 ans, de vivre pendant des années sous protection policière, a débouché sur un récit à la première personne et aux identités dévoilées. Jake Adelstein décrit son entrée, sur concours, dans le quotidien national le plus vendu du pays, le Yomiuri Shibun, dont, à 24 ans, il devient le premier journaliste étranger. Comme toute nouvelle recrue, il commence aux faits divers. Or, fils d'un médecin légiste, il connaît déjà les milieux criminels. Créant de solides liens avec des policiers, futurs informateurs, allant de prouesses en succès journalistiques, il plonge progressivement dans les affaires liées aux crimes organisés à Tokyo, éclairant l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF