Sylvie Parizet (dir.), La Bible dans les littératures du monde

Sylvie Parizet (dir.), La Bible dans les littératures du monde

Les Écritures et les écritures

Si la Bible irrigue la littérature, l'inverse est aussi vrai : les textes du Livre ont toujours connu de multiples reprises et variations. Un monumental ouvrage collectif fait l'inventaire de ces confluences à travers l'histoire, les pays, les oeuvres, les figures...

Pour certains penseurs, comme George Steiner, la Bible est à l'origine de la littérature. L'histoire culturelle de l'Occident est forgée par la présence de la Bible. Par la force et la prégnance dérivées de formes, de sujets, de motifs, que le judaïsme puis le christianisme ont cristallisés, que l'on retrouve, repris, adaptés, détournés, dans l'élaboration littéraire des textes. Bible et littérature ? Des relations passionnées, dès les origines. Au livre XII de ses Confessions, saint Augustin argumente sur l'originalité des Écritures et formule ce qui peut apparaître comme une géniale intuition de la réception et de la fécondité de cette littérature dans l'histoire et les différentes cultures du monde : « Le Dieu unique, écrit-il, a adapté les littératures sacrées (sacras litteras) à nos sensibilités multiples (multorum sensibus). » Sensus, en latin, c'est tout à la fois l'esprit et la sensibilité. N'est-ce pas une belle définition de la Bible com ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine