Camille Laurens, La Petite danseuse de quatorze ans

Camille Laurens, La Petite danseuse de quatorze ans

La poupée de cire

La statue de Degas est aussi célèbre que son modèle est peu connu. La romancière reconstitue la vie de cette adolescente, petit rat de l'Opéra au sort peu enviable, et sa relation avec l'artiste. On y entrevoit combien l'art peut être aussi affaire d'exploitation des corps.

Qui est Marie Van Goethem ? Que nous dit sa statue de cire, de cheveux et de tulle, exposée au Salon des indépendants en avril 1881, puis cachée dans l'atelier de son créateur jusqu'à la mort de celui-ci, en 1917 ? Pourquoi fit-elle autant scandale et pourquoi nous touche-t-elle encore autant aujourd'hui ?

Marie est à peine pubère lorsqu'elle pose pour Edgar Degas dans les années 1870. Petit rat de l'Opéra, elle est une ouvrière de la danse, aux journées harassantes, qui ne sait ni lire ni écrire, qui enchaîne les heures de leçons, de répétitions pour regagner ensuite son galetas. Un animal spécialisé, nous dit Valéry, mal nourri, mal soigné, exploité. Sa mère, blanchisseuse, l'a vendue au palais Garnier tout juste construit, comme elle l'a fait pour ses soeurs. La vie parisienne exigeant ses plaisirs, ces petites danseuses sont l'objet de fascination. Les « abonnés », messieurs en vue, journalistes, aristocrates, députés, se passionnent pour ces « Demoiselles de l'Opéra », q ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon