Vincent Delecroix, Ascension

Vincent Delecroix, Ascension

Joutes spatiales

Un écrivain a été choisi, par erreur, pour faire partie d'une mission de la Nasa en compagnie d'un drôle d'équipage, sans compter un passager caché. Entre 2001 et les Marx Brothers, une farce cosmologique qui interroge le passé et l'avenir du genre humain.

L'état de la planète est à ce point consternant qu'il invite chacun à prendre du champ. C'est possible : les gentils États organisateurs de séjours spatiaux proposent régulièrement à quelques élus de s'affranchir un bout de temps des contraintes de la gravité pour observer les péripéties mondiales à bonne distance. Pleins de reconnaissance, les scaphandriers intersidéraux n'oublient jamais de pourvoir leurs contemporains restés sur place de splendides cartes postales tweetées et retweetées à s'en fouler le pouce, assorties de considérations métaphysiques du genre : « On est bien peu de chose. »

C'est à une variation sur ce thème mille fois exploré qu'invite Ascension, de Vincent Delecroix. Un auteur offrant toutes les garanties de sérieux : normalien, agrégé de philosophie, il connaît parfaitement les tourments de Kierkegaard et enseigne les subtils arcanes de la théologie des religions révélées à l'École pratique des hautes études. Non content d'entretenir une relat ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon