Un homme à la rue

Un homme à la rue

Un premier roman au coeur du quartier populaire de Belleville sur les pas d'un balayeur sénégalais.

Plongée dans une des zones populaires du nord de Paris : Belleville et ses alentours, le belvédère de la rue Piat, Ménilmontant et Buttes-Chaumont. Un quartier construit comme un labyrinthe en pente, propice à l'élaboration d'histoires qui serpentent, se croisent et convergent. « Un grand village, avec beaucoup de passage, mais un village quand même. » Au fil d'une intrigue policière, Yannis Tsikalakis explore, dans ce premier roman, les liens entre ses personnages comme il tisse la carte d'un territoire qu'il connaît par coeur.

En attente d'obtenir la nationalité française et en couple avec Julie, qu'il a rencontrée au Sénégal avant de la rejoindre en France, Issa porte la combinaison verte de la mairie de Paris et traverse le quartier, le balai à la main et du rap dans les oreilles : « Paris en extase et son coeur sous anesthésie,/La ville des fantaisies ; le ghetto couche avec la bourgeoisie » (« Paris », Rohff). La bourgeoisie est peu visible dans ce livre qui s'attache ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article