Theresa Révay, La Vie ne danse qu'un instant

Theresa Révay, La Vie ne danse qu'un instant

L'atlas d'une poudrière

Une reporter de guerre américaine sillonne l'Europe et l'Afrique entre 1936 et 1945 : à travers ses aventures s'éclairent les dérives destructrices d'un monde déjà interconnecté. Un roman historique à la fois vif et rigoureux.

« Il n'y a pas si longtemps, il suffisait de posséder un billet de passage sur un bateau pour devenir résident. Et à votre arrivée, on ne vous demandait ni passeport ni papiers d'identité. » À intervalles réguliers, les romans de Theresa Révay nous entraînent dans l'histoire. Que ce soit vers la Russie tsariste agonisante et dans les avatars douloureux de son émigration, dans Londres au crépuscule de sa puissance impériale, à Istanbul secoué par l'effondrement de la dynastie ottomane, l'écrivaine offre un mélange remarquablement tressé de descriptions délicieuses, d'élans sensuels et de destins brisés, mais aussi de réflexions politiques, des récits de violences guerrières, de massacres. La force de ses évocations repose sur une documentation rigoureuse (lire à la fin de ce dernier livre les grands traits de la bibliographie consultée et les remerciements aux derniers témoins des mondes disparus qu'elle y décrit). Mais ce travail admirablement assimilé, qui forme la trame de ses réc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes