Pierre Ducrozet, L'Invention des corps

Pierre Ducrozet, L'Invention des corps

Corps à codes

Ancien cobaye d'expériences transhumanistes,un informaticien mexicain rejoint un réseau de hackeurs luttant contre l'emprise croissante des magnats du web sur nos vies. Un roman qui mime jusque dans sa forme l'inquiétante convergence de la biologie et du numérique.

« Si j'écrivais un roman, je le construirais en rhizome, en archipel, figures libres, interconnexions, hypertextes, car ça devrait être le fondement du roman contemporain. » Cette déclaration du personnage Werner Fehrenbach - qui, dans ce roman, est un des fondateurs d'Internet - révèle de façon transparente l'entreprise menée par son auteur, Pierre Ducrozet. En construisant une intrigue autour des enjeux engendrés par l'arrivée du World Wide Web et les mouvements souterrains qui y ont germé avant que les lobbys ne s'y immiscent, l'écrivain parle des libertés qu'offre l'ère du numérique et de l'ultra-connexion, et en présente les échecs.

Mexique, 2014. Álvaro, professeur d'informatique, parvient à échapper au massacre des étudiants de l'école normale rurale d'Ayotzinapa, partis pour Iguala afin de manifester contre le pouvoir. Ainsi commence L'Invention des corps : sur la fuite d'une conscience traumatisée et d'un corps perdu dans la seule trajectoire possible de sa ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon