Mordecai Richler, L'apprentissage de Duddy Kravitz

Mordecai Richler, L'apprentissage de Duddy Kravitz

Canaille canadienne

Le jeune juif montréalais Duddy, menteur et voleur, veut devenir « quelqu'un », quitte à en escroquer plus d'un. Cette fable satirique est l'un des premiers romans de l'auteur canadien, disparu en 2001. Il n'épargne déjà personne.

Les critiques anglo-saxons classent volontiers L'Apprentissage de Duddy Kravitz parmi les romans majeurs du XXe siècle. Difficile, pourtant, d'imaginer apprentissage moins exemplaire et héros moins attachant que le jeune garçon juif mis en scène en 1959 dans le roman du regretté Mordecai Richler. Le gaillard a tous les défauts, il ment comme il respire, trahit ses amis et arnaque ceux qui se laissent prendre à sa fausse assurance.

Venant de tout autre que de l'irascible écrivain montréalais, le choix d'un tel personnage aurait de quoi surprendre, mais il paraît évident à l'aune de son oeuvre. L'on comprend aujourd'hui que le jeune écrivain de 28 ans d'alors, poussé par une irrésistible propension à la provocation, avait choisi de marquer son terrain littéraire : la critique grinçante (et souvent hilarante) de la société canadienne. Nul, au fil de ses romans, n'échappe à sa plume assassine. Ils sont tous là, les juifs, les Canadiens anglais et français, tous plus rid ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes