L’épreuve de l’éprouvette

L’épreuve de l’éprouvette

Un généticien cache par amour sa plus grande découverte.

Entre confidence et confession se déploie la vie d’un homme, exhalant sa lumière en ombre portée, renvoyée par la surface réfléchissante de ceux qui l’écoutent. Murmurée au sous-sol d’un bistrot parisien, voilà une vie offerte pour être « inactivée » : des souvenirs « dissous » dans l’obscurité d’autres vies. Généticien, le professeur Lazare raconte comment il a caché sa découverte, la « résonance des gènes » – la « présence dans le sang de substances qui permettent de prédire la mort à brève échéance ». Ayant détecté cette vibration chez la femme qu’il aime, il a choisi de lui taire la vérité. Ce roman-reflet se fait magnifique réceptacle : comment habiter une douleur ? Mais un reflet, n’est-ce pas, aussi, un éclat qui rejaillit ? De l’éprouvette ou du sentiment, on sait bien lequel est le plus fort.

À lire : Reflets des jours mauvesGérald Tenenbaum, éd. Héloïse d’Ormesson, 208 p., 17 €.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon