L’épreuve de l’éprouvette

L’épreuve de l’éprouvette

Un généticien cache par amour sa plus grande découverte.

Entre confidence et confession se déploie la vie d’un homme, exhalant sa lumière en ombre portée, renvoyée par la surface réfléchissante de ceux qui l’écoutent. Murmurée au sous-sol d’un bistrot parisien, voilà une vie offerte pour être « inactivée » : des souvenirs « dissous » dans l’obscurité d’autres vies. Généticien, le professeur Lazare raconte comment il a caché sa découverte, la « résonance des gènes » – la « présence dans le sang de substances qui permettent de prédire la mort à brève échéance ». Ayant détecté cette vibration chez la femme qu’il aime, il a choisi de lui taire la vérité. Ce roman-reflet se fait magnifique réceptacle : comment habiter une douleur ? Mais un reflet, n’est-ce pas, aussi, un éclat qui rejaillit ? De l’éprouvette ou du sentiment, on sait bien lequel est le plus fort.

À lire : Reflets des jours mauvesGérald Tenenbaum, éd. Héloïse d’Ormesson, 208 p., 17 €.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.