Anne Weber, Kirio

Anne Weber, Kirio

Sens dessus dessous

Est-ce un pitre, un simple d'esprit, un demi-dieu ? Hurluberlu marchant sur les mains, l'analphabète paraît capable de tout. Une mystérieuse voix raconte les aventures de l'être insaisissable, quitte à bouleverser les règles du roman et de la grammaire.

Mon premier vole un oeuf. Mon deuxième ne pleure pas. Mon troisième est une voyelle bleue. Mon tout donne son nom au dernier livre d'Anne Weber. En matière de devinettes et d'identités troubles, la romancière n'a pas encore dit son dernier (jeu de) mot. Et l'enquête qui, dans Vaterland, menait par tâtonnements à la figure de son arrière-grand-père concerne cette fois non seulement le héros mais aussi la voix narrative : celle, celui ou cela qui dit je.

Mais commençons par Kirio. Qui est-il, cet énergumène dont le moyen de locomotion préféré consiste à marcher sur les mains ? Est-il un pitre, un simple d'esprit ou un demi-dieu ? Un provocateur ou une miraculeuse anomalie ? Et d'où vient cette voix qui nous conte son histoire ? Dont les pensées volent vers toutes les époques et dans toutes les directions et qui possède, sans pourtant savoir lire ni écrire, un pouvoir et une liberté illimitée ? C'est ainsi, d'un mystère l'autre, que le roman progresse. Par tête-à-queue ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes