Victor Pouchet, Pourquoi les oiseaux meurent

Victor Pouchet, Pourquoi les oiseaux meurent

Tombés du ciel

En Normandie, il pleut des oiseaux. Le narrateur, le seul à s'émouvoir du phénomène, s'y rend en péniche, par la Seine. Un river-trip introspectif.

C'est une pluie d'oiseaux qui s'est abattue en Normandie. Avec un tel point de départ, il y a, pour un écrivain, matière à de nombreuses grandiloquences, un ferment littéraire pour laisser enfler quelques clichés bibliques ou faire vibrer des trémolos apocalyptiques. Tournant le dos à cette pente de surenchères, Victor Pouchet cherche un sens de la mesure : face à ce qui semble être un monde détraqué où il peut pleuvoir des oiseaux dans l'indifférence générale, son narrateur - qui se trouve être l'écrivain en personne - part en quête d'une explication. Remontant la Seine sur une péniche afin d'atteindre le champ où sont tombés les volatiles, le primo-romancier laisse sa plume tanguer au rythme des rencontres, des hypothèses peinant à dissiper le mystère de ces giboulées, et des réminiscences de son enfance normande. C'est sur ce dernier point que se cristallise l'enjeu principal de ce river-trip : en enquêtant sur un phénomène inquiétant, c'est en réalité l'inquiétude du ro ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes