Contes et nouvelles

Contes et nouvelles

Borges le considérait comme « l'un des plus grands écrivains de tous les temps » : s'il fallait un argument d'autorité, difficile de trouver mieux. On dit aussi de lui qu'il fut le Flaubert, non, le Balzac, non, le Zola portugais. En dépit des hésitations, ce n'est pas mince non plus. De fait, à la lecture de José Maria Eça de Queiroz 1845-1900, on mesure vite sa stature. L'intégrale inédite de ses Contes et nouvelles, tout juste parue, constitue un parfait éventail des modalités de son génie. Peu de registres semblent échapper à la force constante de son style, aussi vif dans le trait assassin que magnifiquement ample dans la description poignante. Grand romancier Le Crime du Padre Amaro, La Capitale, il s'avère également nouvelliste hors pair et conteur d'exception. Tenant du réalisme contre les « falsifications » d'un romantisme qu'il adorait tourner en ridicule dans ses écrits théoriques, journalistiques et bien sûr littéraires - défions le plus grand admirateur de Vigny de ne p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes