Connaissez-vous Brunetière ? Enquête sur un antidreyfusard et ses amis,

Connaissez-vous Brunetière ? Enquête sur un antidreyfusard et ses amis,

Ferdinand Brunetière, sim-ple bachelier, ce qui ne l'empêcha ni d'enseigner à l'École Normale ni d'être élu à l'Académie et de diriger la Revue des Deux Mondes , aurait dû, parce qu'il ne venait pas de l'Établissement, être dreyfusard. Sa conversion au catholicisme, en 1894 il avait quarante-cinq ans et sa haine pour Zola, entre autres, lui ont fait choisir le camp opposé même s'il ne fut ni antisémite ni antirépublicain. Choix affectif donc, et comme souvent, ici chez un critique littéraire épris de systèmes. Il avait aussi une amie, Flore Singer, d'une famille juive venue d'Alsace, comme celle de Dreyfus ou celle de la mère de Proust. Dans ses lettres, elle montre le coeur et le bon sens qui manquent parfois à l'académicien.

Antoine Compagnon se défend d'avoir voulu écrire seulement une sorte de biographie exemplaire grâce à ces figures représentatives que sont Brunetière et Flore Singer, mais plutôt une enquête sur et par la critique littéraire et l'hi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé