Confessions par procuration

Confessions par procuration

Camille Riquier a pour ambition de restituer fidèlement les combats et le cheminement d'une pensée dont nombre de politiques se réclament.

entendre la prose de Péguy comme une immense confession, comme ses Mémoires, ceux d'un imbécile. » C'est le parti pris provocant de cet ouvrage : écrire à la place du philosophe les confessions que celui-ci projetait mais n'a pu terminer, occupé à ferrailler avec son temps, puis mort trop tôt. Ce n'est pas le seul objet de l'étude, qui parvient à révéler l'unité d'une philosophie dont socialistes, catholiques, progressistes, conservateurs se réclament tour à tour. Ces appropriations dissimulent la charité profonde de chaque réflexion de Péguy, qui se préfère « imbécile » - et voir ses idéaux démentis -, que compromis dans une pensée viciée par l'intérêt. En érigeant Péguy en modèle de pensée du coeur et de l'idéal, en relatant ses déceptions - le cléricalisme de l'Église, la transformation du socialisme en social-démocratie - Camille Riquier met en lumière un « monde moderne et mésharmonieux », où « la maladie s'abat fatalement sur celui qui veut vivre de vérité et de justi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes