Comment dévient nos vies

Comment dévient nos vies

Depuis des années nobélisable, Alice Munro, l'impératrice canadienne de la nouvelle, apparaît d'une surprenante discrétion. Sans doute est-elle bien armée face aux vanités, tant, légère et impitoyable, elle sait concentrer en peu de mots d'inoubliables personnages, dans toutes leurs nuances et ambiguïtés.

Alice Munro est une écrivaine canadienne vénérée en Amérique du Nord. Promise au Nobel depuis des années. Elle va avoir 82 ans. Je sais assez peu de choses d'elle, car c'est une femme discrète. Insolente, rebelle, mais discrète : les voyages l'ennuient et les interviews tout autant. « Parce qu'on éprouve, dit-elle, une sorte d'épuisement et de perplexité à regarder et à commenter son oeuvre. C'est pourquoi je ne m'affiche pas en public comme écrivain, je ne me vois pas faire ça, ce serait une vaste fumisterie. »

Elle a des cheveux courts, blancs, ondulés, de grandes boucles d'oreilles, un sourire gai, un regard profond et calme. Ses yeux écartés ont quelque chose d'ironique, mais c'est une ironie tendre, un peu étonnée. Elle ne cultive ni la misanthropie ni la douleur ostentatoire du Grand Écrivain Maudit. Elle travaille, dans son coin. Elle s'améliore, affûte ses phrases calmes, place ses points de manière à vous briser tranquillement le coeur.

Je sais d'elle ce que s ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes