Toni Morrison : Coming Home

Toni Morrison : Coming Home

La romancière américaine disparue cet été arrive dans l'au-delà. Elle y est accueillie par une société occulte, celle des héroïnes nées de son imagination qui lui offrent l'éternité...

Elle avait marché sans se retourner, résolue à s'éloigner du vacarme. Au début, ce concert de louanges ne lui avait pas déplu. Elle n'avait pas pris la peine d'imaginer ce moment, consacrant cette précieuse fonction de l'esprit à des tâches plus pertinentes, mais tout cela était prévisible : les revues nécrologiques rédigées à l'avance - à peine remaniées pour l'occasion -, les déclarations de parfaits inconnus à la ville et à l'univers, les hommages hypocrites, la sincère stupéfaction de certains qui l'avaient crue surhumaine, l'amour aussi, l'admiration aussi, la gratitude aussi. L'ennui était venu de l'enchevêtrement de tout cela, si bien que plus rien ne lui avait paru authentique.

Ceux dont la gloire était le moteur ne manquaient pas de se faire remarquer. Parce que des entretiens leur avaient été accordés. Parce qu'on leur avait fait une place sur la photo. Chacun tenait à exhiber le petit morceau de chair arraché à la géante qui serait divinisée pour les besoins du mar ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard