Cloaque slovaque

Cloaque slovaque

Peter Pist'anek

Cet anti-conte de fées post-soviétique débute au sous-sol, dans les enfers de l’Ambassador, vieil hôtel de luxe de Bratislava. C’est l’hiver 1989-1990, le système soviétique vient de s’effondrer, et Rácz, paysan pauvre et un peu simplet, s’engage comme ouvrier-chauffeur dans le prestigieux établissement. Très vite, il prend conscience de la position stratégique que lui offre la maîtrise des vieilles chaudières de l’hôtel et, mêlant avec talent chantage, brutalités et manipulations, il orchestre son irrépressible ascension. Écrasant un à un ceux qui s’opposent à lui - anciens de la police secrète, petits changeurs d’argent illégaux et autres mafieux tziganes -, l’ouvrier-chauffeur se fait le maléfique despote des lieux, jusqu’à devenir officiellement directeur, puis propriétaire de l’hôtel. Le récit avance à toute vitesse, sans prendre le temps de juger, de déplorer, il projette les faibles en haut, rémunère les plus vils, les fait retomber, offrant au passage une bel ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF