Claro. La Caravane de l'étrange : sous la poussière, les monstres

Claro. La Caravane de l'étrange : sous la poussière, les monstres

''Ainsi nous apparaît l'Amérique, abandonnée par le dieu Dollar et promise à la déréliction, livrée aux bêlements du vent et aux visions des bateleurs, flagellée par des rafales de sable, laissant la poussière enterrer ses morts. Et voilà qu'au milieu passe une caravane, avec ses freaks, son avaleur de sabre et son homme-serpent gay, son hercule mutique et ses siamoises chantantes, sa femme à barbe et tous ceux qui, dotés d'un don hideux, n'ont à vendre que les fragiles appas de la chair et les ressorts ténébreux de l'esprit.

Diffusée aux États-Unis entre 2003 et 2005, La Caravane de l'étrange (Carnivàle en V.O.), riche de vingt-quatre épisodes comme autant d'heures fatales égrenant le dernier jour du monde, nous propose une vision spectrale du mirage américain en faisant cohabiter deux univers extrêmes : le coeur agricole du Middle West dévasté par la Grande Dépression et le cataclysmique Dust Bowl des années 1930, et la tribu bancale des f ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine