Cité Deville

Cité Deville

Patrick Deville, l'auteur du célébré Peste & choléra, est l'invité d'honneur des 8es Rencontres de Chaminadour, «prétexte d'une manifestation sur les rapports qu'entretiennent les meilleurs auteurs d'aujourd'hui avec le temps, avec le réel, avec leur propre vie d'homme ou de femme», comme l'explique Hugues Bachelot, l'instigateur de ces rencontres.

Dans son texte de présentation, Jean-Baptiste Harang distingue deux périodes dans l'oeuvre de Patrick Deville : l'une, plutôt dans la tonalité des éditions de Minuit ; l'autre, parue au Seuil, où il s'attache avant t out à « dire le monde ». Que pensez-vous de cette distinction ?

Hugues Bachelot. Patrick Deville, à l'instar de Yersin dans Peste & Choléra, est le démiurge d'un rêve éveillé qu'il réalise. Aussi, plutôt que d'évoquer deux périodes, convient-il de parler d'une évolution qui va se faire à deux niveaux : celui du style, celui de la composition des oeuvres. Les premiers livres témoignent d'une écriture caractéristique des publications de l'époque, formellement proche de Jean Échenoz. Il ne s'agit pas d'une école à proprement parler, mais du souci, commun à quelques jeunes écrivains, d'établir une distance singulière entre l'acte d'écrire et la réalité (ou l'irréalité !) du monde.

Vous avez prévu plusieur ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé