CHERS LECTEURS

CHERS LECTEURS

Ainsi le débat continue, et il est bienvenu ! Nos lecteurs applaudissent, d'autres critiquent, voire sifflent. Ce qui prouve déjà qu'ils sont bien vivants. Les mécontents aimeraient que Le Nouveau Magazine littéraire sacrifie davantage aux belles lettres, alors que les autres apprécient la place plus importante qu'auparavant donnée aux idées, aux sujets de société, aux émotions du monde, à ses soubresauts, ses tragédies et ses espérances.

Considérons déjà que nous avons tous en commun ce qu'écrivait Georges Bataille : « La littérature est essentielle ou elle n'est rien. » Cet essentiel-là, nous travaillons et travaillerons à le renforcer toujours plus, à le faire vivre, à ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !