Chauffard des airs

Chauffard des airs

Distrait et mangeur de consignes, l'auteur de Vol de nuit a multiplié les crashs et les sorties de piste. Boîte noire.

Loin de nous l'idée de moquer les mésaventures aériennes de Saint-Ex. Celui-ci fut un grand pilote, qui mena des missions de sauvetage audacieuses en plein désert ou qui risqua sa vie en survolant le massif des Andes à la recherche de Guillaumet. Mais Saint-Ex était aussi un pilote distrait ou peu respectueux des consignes, ce qui, sur les appareils de l'époque, ne pardonnait souvent pas. La liste de ses accidents commence en 1921, alors qu'il passe son brevet de pilote. Rebelote au Bourget en 1923 : Saint-Ex, alors sous-lieutenant, emprunte un avion Hanriot HD 14 sans permission et rate son décollage. Bilan : crâne, sternum et poignet fracturés et « un certain nombre de trous ». Puis, en 1927, avec son camarade Riguelle, il subit une panne au-dessus du désert. Saint-Ex est indemne. En 1933, il essaie un hydravion Laté 28, rate son amerrissage et manque de se noyer dans la baie de Saint-Raphaël. En 1935, il tente son raid Paris-Saigon : trois jours de vol prévus, qui s'interrompent ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes