Charles de Foucauld, l'extase saharienne

Charles de Foucauld, l'extase saharienne

Journaliste et écrivain voyageur, spécialiste des chrétiens d'Orient et passionné de poésie, SÉBASTIEN DE COURTOIS part à la rencontre de son héros de jeunesse, le mythique ermite de Tamanrasset.

« Le désert n'était pas seulement le cadre de sa mission, mais également le réceptacle d'un labeur intérieur qui lui permettrait de se tourner vers l'infini, le mihrab nu. Ces autres qu'il allait découvrir autour de lui, ces hommes et femmes accomplissant les mêmes gestes, répétant les mots et les légendes que le prêtre couchait sur le papier. » Il ne pouvait s'agir d'une biographie de Charles de Foucauld (celle, remarquable, de Jean-François Six est parue en 2008), mais d'une méditation empathique sur un destin fulgurant qui illumina l'auteur. Sébastien de Courtois nous invite au parcours initiatique d'un enfant de notre siècle épris de son héros. Cela commença dans son adolescence, avec le livre de René Bazin (1921) découvert dans la bibliothèque de famille. Il y découvrit la jeunesse dissipée du hussard insubordonné interrompant sa carrière, le périple initiatique dans un Maroc inviolé sous le déguisement d'un rabbin russe, l'appel vers l'extrême du futur ermite de Tamanrasset

...
Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard