Chaos

Chaos

Le philosophe Vico, à la suite de Platon, développa une vision cyclique de l'histoire humaine où s'enchaînent à l'infini différents âges, théocratique d'abord, aristocratique ensuite, démocratique enfin. Le chaos succède à ce dernier âge pour ouvrir une nouvelle ère théocratique. Gore Vidal examine ici ce concept de chaos.

Le critique littéraire Harold Bloom a récemment entrepris d'établir, peut-être un peu présomptueusement, un canon de la littérature occidentale. Il y développe une vision cyclique de l'histoire humaine où s'enchaînent à l'infini différents âges, théocratique d'abord, aristocratique ensuite, démocratique enfin. Mais la démocratie finit par sombrer dans le chaos, d'où doit émerger une nouvelle idée du divin, qui nous permettra de nous unir à nouveau et d'entamer un nouvel âge théocratique. S'il ne se réjouit pas d'être au seuil d'une nouvelle ère théocratique, Harold Bloom sait aussi, tout comme moi, qu'il n'assistera pas à son avènement et qu'il est inutile de s'agiter dans le chaos ambiant, où la quête de sens est devenue futile et où le principe de Heisenberg règne sans conteste.

Je ne discuterai pas ici du canon littéraire que Bloom établit et qui me paraît, comme la littérature elle-même, céder sinon aux forces du chaos, du moins aux pièges de l'entropie. Je voudrais b ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon