Ceux qui aiment prendront le train

Ceux qui aiment prendront le train

Un train toutes les demi-heures de 5 h du matin à minuit, sept jours sur sept. À Stuttgart, dans le sud de l'Allemagne, on fait le pari du train plutôt que de la voiture pour se rendre dans la campagne environnante. Et ça marche, ne desservant que des villages, cette ligne privée subventionnée par la région accueille 4 000 passagers par jour. On assiste au même phénomène en Autriche et en Italie du Nord. Une piste quand le prix des carburant jette les gilets jaunes dans la rue ?

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Sarah Schulman

Sarah Schulman
Écrivaine, militante LGBT et activiste de longue date à Act Up New York