C'est du tout queer !

C'est du tout queer !

Une Tel-Aviv gay, toile de fond d'un premier roman pétaradant.

Le polar israélien a déjà brillé en France : Dror Mishani, Batya Gour, Liad Shoham, Shoulamit Lapid, Dov Alfon ont tissé des romans brutaux qui tournaient autour du problème palestinien, des méfaits du Mossad, des ambiguïtés de la colonisation... Avec Yonatan Sagiv, nous nous envolons vers d'autres horizons. Homosexuel assumé, détective débutant, Oded Héfer se voit confier par une riche business woman l'enquête sur le suicide de sa soeur, auquel elle ne croit pas. C'est le prétexte pour plonger dans la pétaradante Tel-Aviv, envers déluré de la sinistrement religieuse Jérusalem. L'auteur nous ouvre ainsi avec humour les portes d'une société très gay friendly dominée par l'argent et l'affairisme. Quelque part entre Les Chroniques de San Francisco et les romans gays de Joseph Hansen.

 

À lire : Secret de polichinelleYonatan Sagiv, traduit de l'hébreu par Jean-Luc Allouche, éd. de L'Antilope, 468 p, 23 ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé