Ces Lumières qui vacillent

Ces Lumières qui vacillent

La crise est aussi le symptôme d'une civilisation qui peine à se renouveler face à d'autres puissances, et d'une démocratie tributaire du temps court des élections.

une des lignes de partage idéologique majeures entre les pays occidentaux et la Chine concerne, on le sait, la question des droits de l'homme. Le refus par le Parti communiste chinois d'une démocratie plurielle, son contrôle étroit de l'opinion et la répression qu'il exerce sur certaines populations de ses « marges » comme les Ouïghours ou envers ses voix dissidentes internes passent de façon légitime, aux yeux des Occidentaux, pour des atteintes à l'expression individuelle. Ce n'est pas ainsi, on s'en doute, que le voient les autorités chinoises et leurs soutiens. Certains font ainsi valoir que l'idée des droits de l'homme est une valeur typiquement occidentale, qui n'a pas cours ailleurs : ils la rejettent au nom de « valeurs asiatiques » spécifiques. Dans les années 1980-1990, c'était le discours de Lee Kuan Yew (1923-2015), le père fondateur de la république de Singapour et son Premier ministre quasi inamovible.

NOS DÉMOCRATIES BALLOTTÉES

...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »