Cent fois sur la Reprise...

Cent fois sur la Reprise...

Pour présenter ses auteurs préférés, Alain Robbe-Grillet a choisi Juan José Saer et Kierkegaard.

À quatre-vingt-trois ans, au moment d'entrer à l'Académie française, Alain Robbe-Grillet semble toujours manifester la même ironie joyeuse. Tout l'amuse et pourtant il prend tout, il fait tout, sérieusement. Pour présenter sa « bibliothèque personnelle », à la Bibliothèque nationale, il doit choisir des textes et les commenter en dialoguant avec Pierre Assouline. « Je me concentrerai sur deux auteurs dont on lira plusieurs extraits et ce ne sera pas Flaubert ou Kafka, pour lesquels j'ai la plus grande des admirations, prévient-il. Je choisirai ce qui me passionne en ce moment. Je commencerai donc avec Juan José Saer, soit L' Anniversaire, soit Cicatrices. »

Juan José Saer est venu en France en 1968 à l'âge de trente ans, probablement attiré par le nouveau roman dont il s'est toujours senti proche. Son premier livre hors d'Argentine en 1976 fut maladroitement traduit par Mai argentin. Il reparaît en 2003 sous son titre original de Cicatrices ; « c'est dire ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard