Celle qui gardait toute chose en son coeur

Celle qui gardait toute chose en son coeur

Pour ceux qui n'auraient pas sa date en mémoire, le Concile d'Éphèse s'est déroulé en 431 après J.C., en plusieurs sessions, du lundi 22 juin au 31 juillet de la même année. Cela n'a pas été un concile d'amour, ni de fusion, comme ceux de Nicée, mais le lieu d'une controverse acharnée portant sur le point suivant : si l'on retirait à Marie le titre traditionnel de theotokos , Mère de Dieu, Jésus ne pouvait être né Dieu, ce qui remettait en cause l'essence même du christianisme. Celui qui avait lancé cette belle idée iconoclaste était le patriarche Nestorius, confesseur personnel de l'empereur Théodose II, d'où le nom de « nestorianisme » attribué à l'hérésie qui en a résulté.

Il ne faut certes pas croire que les différentes phases de ce Concile se sont déroulées calmement : on ne se lançait pas seulement des arguties à la tête, mais aussi des coups de poing. Des factions armées se battaient dans les rues : celles de Nestorius, le peuple d'Éphèse, très att ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes