Ceci n'est pas une critique

Ceci n'est pas une critique

ON NE DOIT PAS S'EN PRIVER :

Survivre, Frederika Amalia Finkelstein (L'Arpenteur). Après le massacre du Bataclan, tous les portables des tués se sont mis à sonner.

Le Sacrifice des dames, Jean-Michel Delacomptée (Robert Laffont). Une grande partie d'échecs dans tous les sens du terme.

Le Flâneur de l'Élysée, Pierre-Louis Basse (Stock). Cette voix Basse porte loin, un Saint-Simon new wave.

Les Hommes, Richard Morgiève (Joëlle Losfeld). On dirait que l'acteur Marcel Bozzuffi est revenu pour écrire ses Mémoires.

Taba-Taba, Patrick Deville (Le Seuil). Une vision de l'histoire de France dans un miroir déformant.

La Nostalgie de l'honneur, Jean-René Van der Plaetsen (Grasset). Le petit-fils tend la main à son grand-père au fond du tombeau.

Le C ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon