Cas de force majeure

Cas de force majeure

Nicolas Dubos

La guerre civile en philosophie, un mal extrême ? Certes pas pour tout le monde. « Un peu d’agitation donne du ressort aux âmes, et ce qui fait vraiment prospérer l’espèce est moins la paix que la liberté. » Les mots sont de Rousseau, extraits du Contrat social et reproduits dans le recueil de textes rassemblés par Nicolas Dubos, dans son dernier ouvrage. Ainsi, chez Rousseau, commente le chercheur, « la guerre civile n’est pas le plus grand des maux politiques, mais un mal nécessaire, la rançon de la liberté ». L’objectif du philosophe : réfuter radicalement la pensée anthropologique de l’un de ses prédécesseurs, Hobbes, pour qui la guerre civile est une manifestation de la nature humaine. Et contre laquelle une autorité toute-puissante doit s’élever. Le radicalisme autoritaire de Hobbes trouve pourtant des limites pour le moins surprenantes. L’auteur du Léviathan, théoricien du pouvoir illimité, a en effet envisagé une form ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine