Carnets d'un psychopathe

Carnets d'un psychopathe

Vénédict Eroféiev 1938-1990 fait partie de ces écrivains russes dont l'oeuvre, bien que mise à l'index par le régime de Brejnev, est parvenue à susciter aussitôt chez ses contemporains une admiration rarement contenue. Il aura fallu pour cela un livre unique, Moscou-sur-Vodka [ou Moscou-Pétouchki ], poème fleuve rédigé en 1969 et publié quatre ans plus tard en Israël sous forme de samizdat. Véritable traversée des âmes russes, à l'occasion d'un voyage en train, durant lequel l'auteur partage rêveries et divagations avec les passagers, le texte est aussi un petit bijou d'un genre - ou processus - qu'on pourrait baptiser la « litteratol » de formule « lettres-OH » : la « littérature d'alcoolique ». Toutefois, avec Eroféiev, on est souvent bien loin de l'univers d'un Malcolm Lowry ou de Jerzy Pilch, dont les vapeurs brumeuses nous baignent dans la lenteur et la mélancolie. Au contraire. Ici, ni douceur ni lamentation, mais un cynisme particulièrement a ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes