Carl Schmitt, théoricien moderne ?

Carl Schmitt, théoricien moderne ?

Faussaire de la pensée, brillant juriste ou idéologue nazi ? La polémique fait rage autour de Carl Schmitt. Le point avec Lionel Richard, grand connaisseur de la culture allemande.

De la droite à la gauche, nombreux les philosophes et juristes férus de réflexion politique à se précipiter, depuis quelques années, sur les livres de Carl Schmitt comme les mouches sur le sucre. Dernier de ces glossateurs à nous arriver en France, un chercheur en sciences sociales de Chicago : Gopal Balakrishnan. Membre du comité de rédaction de la New Left Review , il a consacré à cet auteur allemand un « portrait intellectuel » qu'il a intitulé L'Ennemi, en écho à sa théorie selon laquelle la politique repose sur le défi existentiel d'un adversaire à vaincre et sur la nécessité du « conflit ».

Lors de sa parution en anglais en 2002, son éditeur présentait cet essai comme « une reconstruction intertextuelle compréhensive ». Autrement dit, en sympathie avec les attaques de Schmitt contre la « démocratie libérale », contre le droit constitutionnel en Occident, et contre un « encadrement juridique du droit international ». Dans sa conclusion ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes