Camus encarté

Camus encarté

Un riche essai sur la carrière journalistique trop méconnue de l'auteur de L'Étranger.

Qui se souvient que Camus fut, à 24 ans, un journaliste honnête travaillant dans une Algérie soumise à la bêtise d'une administration coloniale quasi féodale ? Qui se rappelle ses éditoriaux à Combat et ses polémiques avec Mauriac, son homologue du Figaro, qu'il côtoya ensuite à L'Express ?

Les articles de presse passent, la littérature reste, et l'écrivain a logiquement éclipsé le journaliste. Le petit ouvrage savant et passionnant de l'universitaire Maria Santos-Sainz permet de retrouver sa part manquante. Le texte commence par balayer les grandes périodes de sa carrière : son année formatrice à Alger républicain, où il exerça tous les métiers du journalisme ; son expérience à Combat, avant et après la Libération ; et la plus triste période de L'Express, où il tâchait de faire entendre sa voix mesurée dans une époque où la guerre d'Algérie polarisait les opinions. Puis le texte plonge dans chacune de ses périodes et rè ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard