CAMÉRA-STYLO

CAMÉRA-STYLO

la chronique familiale est une passion aussi répandue que mystérieuse : elle réclame un luxe de soins pour seulement souvent atteindre une « justesse » basse de plafond. Wildlife, premier film de l'acteur américain Paul Dano, d'après un roman de Richard Ford (Une saison ardente), s'en tire avec les honneurs. Dans le Montana des années 1960, un adolescent est tiraillé entre un père instable et absent et une mère esseulée, qui laisse prospérer les avances d'un notable. Au lieu de partir dans des broderies psychologiques (les mobiles de chacun), le film travaille des figures mates et opaques - non la verticalité des états d'âme mais l'horizontalité d'une ruralité pavillonnaire et de pernicieux incendies qui avancent dans la forêt environnante. À la longue, cela peut s'assoupir dans une élégance feutrée, la copie d'un bon élève.

BRUTALEMENT ORPHELINE

En regard, les accrocs d'Amanda, le nouveau film du Français Mikhaël H ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Amazonia », Patrick Deville, éd. du Seuil