Café vivre. Chroniques en passant

Café vivre. Chroniques en passant

À Kyoto, au café Vivre, l'autrice aime à rêver, à se souvenir. Dans cette ville à la merveilleuse étrangeté, prise entre le plaisir et l'angoisse de l'illettrée, habitée de ses écrivains aimés, elle célèbre l'instant, ce présent flottant si fécond. Elle se remémore Arcachon, où la maison d'enfance lui a transmis un esprit de bonheur. Sa mère y pratiquait le crawl, apparu en 1918, qui permit la libération du corps des femmes. À New York, elle a ses rituels : le premier café bu au café Orlin et la première visite à la salle des Fragonard à la Frick Collection. Le peintre de la suite de Louveciennes savait célébrer l'instant. Elle adore Hokusaï, à l'oeuvre éphémère et encyclopédique, pleine de fantaisie. L'encyclopédie illustrée de son enfance la fascinait. Elle sut très tôt qu'elle voulait tout, le monde et les livres. Casanova, lui, aime la vitesse de son attelage, la griserie sensuelle des courses dans Paris en 1750. Rousseau pratique le farniente au lac de Bienne. Chaque f ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes