CACHEZ CES MORTS

CACHEZ CES MORTS

Alors qu'en Pologne le sénat vient de voter une loi interdisant l'utilisation de l'expression « camp de la mort polonais », des universitaires s'interrogent sur la mémoire. De manière subtile et détournée. Du 19 au 20 avril, à Gdansk, aura lieu un cycle de conférences en anglais intitulé « 2nd Memory: Forgetting and Creating ». Ce colloque envisage la mémoire comme une espèce menacée, victime collatérale des nouvelles technologies. Des universitaires du monde entier y croiseront histoire, histoire de l'art, sociologie, philosophie, neurosciences, études de genre ou des rêves... Il y sera question d'inattention, d'indifférence, d'oubli, de déni ou de mémoire confisquée. Et des conséquences de ce délitement collectif : invention, tromperie et propagande.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article